logo de CNIEL

POUR QUE CHAQUE ACTEUR PUISSE MIEUX VIVRE SON MÉTIER

La performance économique et sociale

Depuis toujours, la filière laitière façonne nos paysages et nos campagnes. Face aux transformations de la société, nous devons veiller à défendre notre modèle laitier et préserver notre ancrage local en réaffirmant notre engagement aux côtés de tous les acteurs, éleveurs comme salariés d’entreprise.

Et pour que chaque acteur de la filière puisse mieux vivre de son métier, nous avons besoin d’une filière économique et socialement performante.
Voilà pourquoi l’ambition de la filière est d’être compétitive, attractive et diverse pour prendre toute sa place sur les marchés européens et mondiaux.

CE DONT NOUS SOMMES FIERS

Composés de près de 54 000 fermes laitières et de plus de 760 entreprises de transformation, les métiers du lait représentent plus de 300 000 emplois répartis sur tout le territoire.

Avec 85% des salariés qui habitent dans des communes de moins de 15000 habitants, les laiteries et fermes jouent un rôle capital dans le maintien du tissu économique et social au niveau local. 22% des fermes sont installées en zone montagneuse. La filière laitière est ainsi présente sur des territoires où il existe souvent peu d’alternatives.

Et si les 5 premières entreprises sont de rang mondial, le secteur est peu concentré avec des entreprises de toutes tailles, qui investissent pour leur modernisation.

LA FILIÈRE AUJOURD’HUI


figures
54 000

54000 fermes laitières réparties sur l’ensemble du territoire maintiennent le tissu économique et social au niveau local.

figures
760

760 sites de transformation et 300 000 emplois répartis sur tout le territoire.

figures
85

%

85% des salariés des laiteries vivent dans des communes de moins de 15000 habitants.

figures
64

Vaches

64 vaches en moyenne par exploitation : les fermes françaises sont à taille humaine. Et seuls 15% des élevages comptent plus de 100 vaches.


POUR DEMAIN NOUS VOULONS

My image

La démarche France Terre de Lait doit permettre de contribuer à maintenir les fermes sur tout le territoire. Pour y parvenir, nous devons veiller à la sécurité économique des acteurs, et principalement des éleveurs. Nous devons aussi veiller à améliorer les conditions de travail pour l’ensemble des métiers de la filière. Des outils de diagnostic de la qualité de vie au travail sont ainsi déployés, et des solutions pratiques sont proposées pour les aider dans l’organisation de leur travail.

Et pour assurer l’avenir de la filière, nous avons aussi besoin de la relève des jeunes générations ! Des campagnes d’information sur les métiers du lait sont déployées pour susciter des vocations en partenariat avec l’Onisep sur les salons, auprès des lycées et des écoles d’ingénieurs.

NOS PRIORITÉS :

Offrir une meilleure rémunération aux éleveurs pour que chacun puisse vivre de son métier

Pérenniser ses ancrages dans les campagnes et sur tout le territoire

Améliorer les conditions de travail pour l’ensemble des acteurs pour une filière attractive

Attirer de nouveaux talents pour prendre la relève dans les métiers du lait

Pour aller plus loin